Translate

mardi 18 avril 2017

Galveston (Encore!) - Texas - USA

Je sais, on y est déjà venu. C’était à l’automne dernier. On pensait bien avoir quitté la mer pour cet hiver. Sauf qu’elle est plus puissante que notre volonté... On n’avait pas envie de combattre. On l’a laissée gagner. On est revenu!

Ça pourrait être le jour de la marmotte, mais quand tu es bien à un endroit, le cœur t'y ramène quoi qu'il arrive. On ne peut pas vraiment l'expliquer... Galveston, on l'aime d'amour. Ce n'est pas la plus belle île, la mer n'y est pas non plus la plus belle. C'est dans les gens ou dans l'atmosphère. Dans les vagues, le sel ou la plage. C'est peut-être aussi dans l'humidité, dans la chaleur ou juste dans un tout. 




Tout ce que je peux dire, c’est qu’on y est un peu chez-nous! On va au parc (Schreiber Park), qui soit dit en passant, est l’un des plus beaux qu’on a vu et LE mieux construit. Une partie est pour les plus jeunes et une autre partie est pour les plus « vieux » peu importe l’âge parce que je pouvais aisément m’y amuser avec les enfants. Ça c’est chouette de glisser sans me blesser la tête ou marcher à genou! 



On va aussi de l’autre côté de l’ile, par le traversier gratuit qui mêne sur le continent. Il y a l’un des plus anciens forts de garde qui surveillait le port et son canal jusqu’à Houston. On peut visiter les structures qui malheureusement ne sont pas en très bon état, mais qu'on prend bonheur à parcourir. 










On va à la plage... Tous les jours! Pour se baigner, jouer dans les vagues, voir des dauphins, nager par mer calme, faire des chateaux ou des forts, marcher, jaser, méditer et se remplir l’âme de ce qui apaise.









Et on repart. On quitte le Texas pour vrai. Sauf qu’on retrouvera la mer un peu plus à l’est après un arrêt en Louisiane juste parce qu’on a envie d’y aller.

Petite note : Si vous venez dans le coin, n'hésitez pas à prendre le traversier si vous aimez prendre le bateau. À notre départ, on l'a pris aisément avec le pickup et la fifthwheel. La traversée dure une vingtaine de minutes et c'est gratuit. La route qui remonte vers la I10 longe la péninsule en suivant la mer et traverse des bayous. C’est très beau.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire