Translate

vendredi 17 février 2017

Marathon - Texas - USA

Parfois, on vient dans un endroit sans savoir vraiment pourquoi. On ne fait qu'écouter la voix qui nous porte et on y va. C'est à ce moment que la magie devient visible.








On aime prendre notre temps. Marathon nous offrait le mi-chemin vers la suite... Parce que même si le désert laisse des marques, on le vivra un peu plus. Il y a eu le ciel toujours un peu plus noir qui nous sera offert par un passionné d'astronomie qui nous fera voir l'univers pour oublier qu'il est si grand. Il y a eu les trains qui passent de nombreuses fois par jour. C'est dans cette partie du monde qu'ils sont les plus longs... plusieurs kilomètres et des centaines de wagons. Il y a eu juste assez de bonheur.

dimanche 12 février 2017

Seminole Canyon State Park - Texas - USA

Le parc est situé quelque part, perdu, sur la plus belle route du Texas. Tout petit, on n’y vient pas par hasard. On n’y vient pas vraiment non plus pour profiter du choix des activités. Sauf qu’on y vient en sachant ce qui nous attend : Un canyon!


Et il y a la vue, qui se prolonge bien au-delà de ce qui se voit. Et il y a le silence, qui n’est brisé que par le chant des oiseaux ou des insectes.









Puis finalement, ce sera tout simple : Quelques randonnées, du repos, du temps pour se demander ce qu’on voulait pour la suite. Vivre le désert c'est profondément sauvage. Mais c'est aussi le manque d’humidité qui laisse des marques sur nos corps. On continue vers l’Ouest ou on revient vers la mer? Hum... Il y a des décisions plus difficiles que d’autres!

mardi 31 janvier 2017

Garner State Park - Concan - Texas

On devait y être une semaine. On y sera resté 10 jours. Il est le parc le plus visité du Texas et on sait pourquoi : Les randonnées sont fantastiques. La rivière est sublime. Le ciel est immense. Il n'y a que du beau!




Déjà, notre arrivée était accompagnée d'un spectacle céleste comme nous en n’avions jamais vu. Au loin, l'orage grondait. Pour certain, il n'était pas question de rester dehors, mais pour nous, il n'était pas question de manquer l'occasion. Nous avions une alerte d'orage violent que nous aurions plus tard pendant la nuit. En attendant, le ciel au-dessus de nous était étoilé alors qu'à l'horizon, les éclairs ne prenaient pas le temps d'être comptées. Les premières rougiront le ciel. Les suivantes donneront de l'éclat à la nuit en la teintant de bleu, de blanc et de vert.

Heureusement, cette nuit-là et le jour d'après seront nos seuls moments pluvieux. Le soleil brillera chaque jour, nous permettant de savourer chaque minutes passées ici.

Et il y aura de la descente de rivière, de la corde de Tarzan et de la nage. Impossible de résister à cette pureté. C'est si clair qu'on ne peut y discerner la quantité ou la profondeur.








Nos randonnées seront nombreuses. Il y a du défi et on aime ça! Des roches qui se détachent, un peu d'escalade, des pieds qui glissent, un rebord escarpé... Ça pourrait assurément être pire sauf que notre enthousiasme est débordant. Surtout que la vue vaut l'effort!

















Finalement, il y a eu les oiseaux. Je ne sais pas combien nous en avons vu. Des milliers probablement. Ils sont nombreux ceux que nous ne connaissions pas. Écouter pour deviner qui ils sont. Regarder pour les identifier. Il fallait y mettre du temps et du silence. On avait les deux, ça tombait bien!

J'oubliais presque les étoiles. Savez-vous ce que c'est que de regarder la nuit quand les lumières se sont éteintes? On ne le savait pas non plus... Mais là, on le sait!